Le Salon du livre francophone avec Caroline Torbey

3 photos

Type
Exposition
Date
05/11/2018

Le lundi 5 novembre 2018, au Salon du Livre Francophone de Beyrouth, trois élèves des classes terminales, Nour Rizk, Léa Abou Nader et Joe Melki, rencontrent la romancière Caroline Torbey..
Quand on lui demande pourquoi elle a fait le choix de l’écriture, elle dit qu’écrire les choses permet qu’elles ne soient pas oubliées, car on a tendance à oublier ce qu’on raconte à l’oral alors que l’écriture en conserve une trace indélébile. Née au Cameroun de père libanais et de mère allemande et vietnamienne, elle éprouve un attachement tel au Liban qu’il transparaît au travers de ses œuvres, et cela la pousse à se lancer dans l’aventure Dessine-moi un proverbe : elle raconte que son propre père lui répondait toujours en proverbes libanais, dont elle avait du mal à comprendre le sens dans son enfance, et c’est pourquoi elle a choisi de transcrire par le dessin, langage plus universel, la signification de ces proverbes qui l’ont tant intriguée. Francophone jusque dans l’âme, Caroline Torbey s’amuse, par ailleurs, du « franbanais » dont elle estime qu’il est une belle illustration du dialogue des langues et de leur évolution.
Joe Melki
Groupe Reporters

© Copyright © 2018 Soeurs des Saints-Coeurs Sioufi All rights reserved Developed by Digital Mirror.